Expressions : la vie est dure

Durant cette période de confinement, les visites sur mon petit blog ont explosé. Vous avez raison, ce moment d’arrêt sert aussi à s’informer et faire un retour sur notre passé. Personnel ou historique.

Quelques-uns ont la chance de vivre dans les villages du Sundgau où ils peuvent se promener, certes juste autour de la maison, mais les semis et les travaux dans le potager occupent les mains et l’esprit. Et les gazouillis des oiseaux, les forsythias en fleurs, les tulipes qui pointent leur nez, oui le printemps arrive…

Faites une pause, ne regardez pas la télé, n’écoutez pas la radio où les journalistes, à longueur de jour et de nuit, vous martèlent les dernières nouveautés sur les ravages du virus.

Sauf à rester tranquillement confinés chez nous et suivre consciencieusement les consignes, nous ne pouvons rien changer. Nous avons des personnes méritantes et compétentes qui assurent leur travail indispensable à notre vie et nous les remercions profondément.

Je me rappelle avec bonheur un moment de retrouvailles en famille. Nous avions lu les articles dans la catégorie « dialecte et expressions »

et les souvenirs de notre enfance et de notre jeunesse ont ressurgi. « Yeh, cette expression me rappelle quelqu’un :

S’Lawa esch hert… wia a Hianerlaïterla, verschessa vo owa bis unda.
(La vie est dure… comme un espalier de poulailler rempli de merde du haut en bas.)
La vie est dure… du début à la fin. »

Oui, la vie est dure, mais le Sundgauvien ne se laisse pas abattre et a toujours une bonne formule pour remonter la pente !

  • Aller anfàng esch schwar

Tout début est difficile.

  • An einem Ohr hört er nit un am andera esch er dauïb.

D’une oreille il n’entend rien et il est sourd de l’autre.

  • A füller Apfel steckt àlla andera an.

Une pomme pourrie contamine toutes les autres.

  • Hunger esch de beschta Koch.

La faim est le meilleur cuisinier.

  • M’r gebt allewill in danna wo schon han.

On donne toujours à ceux qui ont déjà.

  • So wia m’r de Ochs fart, so zieht d’r de Pflüg.

Le bœuf tire la charrue comme on le conduit.

  • Umkehrt esch o g’fahra !

Faire demi-tour c’est aussi conduire.

  • Vom a Berabaum keït ka Apfel àwa.

Il ne tombe aucune pomme d’un poirier.

  • Wenn a Ganz gààxt, no gààxe alli Ganza

Quand une oie cacarde, toutes les oies cacardent.

Et pour terminer :

  • Mach Wulka (fait des nuages)

Dégage !

  • Mach di us’m Schtàïp (Sors de la poussière)

Dégage !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *