Expressions du Sundgau (3)

Le bon sens du Sundgauvien est connu et même reconnu. Malgré le quotidien souvent difficile de nos anciens, ils n’hésitaient pas à relativiser leurs difficultés.

Leurs plaintes et jérémiades étaient toujours ponctuées par une expression en dialecte qui expliquait parfaitement leur état d’âme. Et tant pis pour le « politiquement correct », leurs sentences frisaient de temps en temps la scatologie.
Mais lorsque l’entourage leur manquait de respect, une bonne phrase, pleine de philosophie, venait à bon escient pour « moucher » le freluquet !

dialecte-alsacien04

La vie est dure…

S’Lawa esch hert… wia a Hianerlaïterla, verschessa vo owa bis unda.
(La vie est dure… comme un espalier de poulailler rempli de merde du haut en bas.)
La vie est dure… du début à la fin.

Das esch alles so a Sàch, wia a Schisshüs ohna Dàch ! (Tout cela, c’est comme un lieu d’aisance [la cabane au fond du jardin…] sans toit.)
Au bout du compte, on est dans la m…

M’r soll d’r Tàg net lowa, vor’m Owa. (Ne louez pas le jour avant l’arrivée du soir.)
On ne sait pas ce que la journée nous réserve.

D’ lànga Tàga, han oï Owa. (Les journées longues ont aussi des soirs.)
Quel bonheur de terminer une journée éprouvante et difficile et de pouvoir se reposer.

Spàr en d’r Zit, no hàsch en d’r Not. (Économise à temps, tu en profiteras dans le besoin.)
La fable « La cigale et la fourmi » en est un exemple.

Er hàt mehr Schulda, àss Hoor uf’m Kopf. (Il a plus de dettes que de cheveux sur la tête.)
Bon, j’ai connu des flambeurs chauves… mais c’est bien dit.

“Ich waïss’s net” esch kei Antwort. (“Je ne le sais pas” n’est pas une réponse.)
Qui n’a jamais entendu cette expression dans la bouche d’un ancien ?

A guat Beispiel esch a hàlwi Predig. (Un bon exemple est un demi-sermon.)
Certains politiques devraient en prendre de la graine…

D’àrma Litt zàhla oï… wenn sa Gald han. (Les pauvres paient aussi … quand ils ont de l’argent.)
On veut bien payer, il suffit de nous laisser quelques sous !

Los’dr net uf d’Nàza schissa, màch’s Mul uf ! (Ne te laisse pas sch.. sur le nez, ouvre la bouche.)
Bien sûr, cela signifie qu’il ne faut pas se laisser faire bêtement, mais réagir. Mais cette expression est superbe quand on a un peu d’imagination…

Hopla, drà, Bua ! D’Hochzitt hàt gnua kochta !
(Traduction littérale : Hop, garçon, à l’attaque ! Le mariage a couté assez cher…)
Expression toujours utilisée dans le Sundgau pour faire comprendre qu’on a assez discuté et qu’il faut se mettre au travail !

Pour finir, quelques expressions qui nous comparent à nos amis les bêtes :

Ar esch geduldig wia n’a Lammala. (Il est patient comme un agneau.)
Ar esch feisst wia n’a Soï. (Il est gras comme un cochon.)
Ar esch stàrck wia n’a Muni. (Il est fort comme un taureau.)
Ar esch schlakerig wia n’a Geiss. (Il est difficile comme une chèvre.)
Ar esch dumm wia n’a Küah. (Il est bête comme une vache.)

dialecte-alsacien05

fleche Pour info :  http://alsa-immer.eu (Une petite mine d’or du dialecte alsacien !  Le contenu de ce site est écrit en alsacien, mais tout est traduit en français.)

 

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *