Comptines et berceuses du Sundgau

Les genoux écorchés ou un gros chagrin ? Une seule solution : se jeter dans les bras de la grand-mère ou du grand-père et se faire consoler par quelques incantations dont nos vieux avaient le secret. Accompagnées de gestes bien précis, les comptines nous soulageaient bien mieux que tous les sparadraps ou sermons.
Après l’école, les enfants du quartier se retrouvaient pour jouer ensemble. Le ballon, la corde à sauter et la ronde se jouaient sur l’air d’une comptine.
Et bien sûr, au coucher, après la prière du soir, une berceuse endormait le bambin.

On a un peu oublié toutes ces merveilleuses chansons qui ont bercé notre enfance. La musique est encore bien présente mais les paroles font souvent défaut. « Nu, nu, Boubala schlof» (Nu, nu, dors mon bébé). Et c’est au moment où l’on achoppe sur les mots ou la prononciation qu’on se met à rêver d’avoir un entretien avec nos aïeuls qui, malheureusement, ne sont plus là plus nous aider.

Toutes mes excuses pour l’alsacien écrit, j’ai essayé de rester au plus près de la prononciation. Quant à la traduction, je me suis rendue compte que j’avais quelques lacunes dans le vocabulaire sundgauvien !

comptine-03

frise-02— Quelques comptines — frise-02

A, B, C,
D’Kàtz legt im Schnee
D’r Schnee geht awack
D’ Kàtz legt im Drack

A, B, C, / Le chat est couché dans la neige / La neige fond / Le chat est couché dans la saleté
frise-00

As schneielet, as speïelet
As get a kàlta Wind
Maïdla lega Handschig à
Und Buawa laufa gschwind

Il neigeote, il crachote / Le vent est glacial / Les filles mettent leurs gants / Et les garçons marchent vite

frise-00

Ena, dena, deck Madam
deck Madam fàhrt Isabàhn
Isabàhn cràcht
deck Madam làcht
eins, zwei, drei, und du besch frei
(Comptine à répéter, jusqu’au dernier qui sera le « loup »)

Ena dena grosse madame / grosse madame roule en train / le train craque / grosse madame rit / 1, 2, 3 et toi, tu es libéré

frise-00

Reihe reihe rosa
d’Buawa schissa in d’Hosa
d’Maïdala tràga Kranzala
Würi würi Ganzala
(Comptine pour une ronde)

La ronde, ronde / les garçons « font » dans la culotte / les filles portent des couronnes de fleurs / würi würi, petite oie

frise-00

èleri bèleri
rip di ra
rip di ra di knoll

(Intraduisible. Comptine à répéter, jusqu’au dernier qui sera le « loup », en frappant sur les poings)

frise-00

Dàs esch de Düma
da schittelt d’Pflüma
da hebts sa uff
da trajt sa heim
un d’r kleina Stumpe esst si àlla alein
(En montrant un à un les cinq doigts de la main)

Celui-là, c’est le pouce / celui-là secoue les prunes / celui-là les ramasse
celui-là les ramène à la maison / et le tout petit les mange tout seul

frise-00

Ritta, ritta Ressala
d’s Bàsel isch a Schlessala
d’s Rome isch a Glockehüss
dert luaga drei Jungfraua drüs
d’ersti spinnt Sieda
d’anderi dreht Widla
d’dretti schnied Hàwerstrauh
und dü bech a füli füli frau
(En plaçant l’enfant sur le coup de pied, en le tenant par les mains et en le balançant)

Chevauche, chevauche, petit cheval /à Bâle se trouve un petit château
à Rome, un clocher / par où regardent trois demoiselles,
la première file de la soie / l’autre prépare de l’osier
la troisième coupe de la paille d’avoine / et toi, tu es une femme paresseuse

frise-00

Kathrinla, spetzpinla
schlag’s Nüdlabrat ab
s’hàt a Gégala d’ruf gschessa
schlag’s noch amàl ab

Katherine, coquine / lèche la planche à nouilles
Un petit poulet a « fait » dessus / lèche-la encore une fois

frise-00

Heila, heila Saga
morn get’s Raga
evermorn get’s Schnee
und nochar esch nit meh
(Après un bobo, en faisant une croix dans la paume de la main)

Guéri, guéri, avec cette bénédiction / demain il va pleuvoir
après-demain il y aura de la neige / Et après, il n’y a plus rien

frise-00

Langa Wag
ewer’s Wag
lèchala bora
Tatch, tatch, tatch
un s’isch nit meh
(Lorsque l’enfant est tombé, lui prendre la main, paume ouverte et faire les signes sur la paume)

Chemin tout droit / chemin à travers
on creuse un petit trou / tatch, tatch, tatch / il n’y a plus rien !

frise-00

S’geht a Mannala d’Schtaga uf
klopft do dràh (sur l’épaule)
geht a Schtagala witerscht uf
zieht do dràh (l’oreille)
geht no witerscht uf
ding dong, ding dong,
bouchour Monsieur (ou Mamselle)
(en « secouant » le nez)

Un petit bonhomme monte les escaliers / frappe ici (sur l’épaule)
monte un petit escalier plus haut / tire ici (l’oreille)
monte encore un peu plus / ding dong, ding dong,
bonjour Monsieur (ou Mademoiselle) / (en « secouant » le nez)

 

comptine-00

frise-02— Quelques berceuses — frise-02

Nü nü Boubala
màch em Kind a Seppala
màch’m no a Kàgala dri
as mi Kind kàt bràver si
(Berceuse)

Dodo, petit bébé / fais à l’enfant une petite soupe
ajoute-y un petit œuf / pour que mon enfant soit plus sage

frise-00

Schlof, Kindala, schlof
di Vàter hiatet d’Schof
d’Müater hiatet d’Lämmala
drum schlof, mi goldig’s Angala
schlof, schlof, schlof
(Berceuse)

Dors, mon petit, dors / ton père garde les moutons / la mère garde les agneaux
c’est pourquoi dors, mon petit ange doré / dors, dors, dors

 

comptine-02

frise-02— Quelques prières du soir —frise-02

Jesus Kindala, kumm zu mer
mach a bràv Kind üs mer
mi Hartzala isch klei
derf niama ihna
numma du mi lieb Jesus Kindala
(Prière du soir)

Petit Jésus / Viens vers moi / Fais de moi un enfant sage
mon cœur est petit / personne n’y peut entrer / seulement toi, mon gentil petit Jésus
frise-00

Heiliga Sant Vit
Weck mi in d’r Zitt
Net z’friah, net z’spot
Gràd wenn’s Brunza a got
(prière du soir)

Saint Vit / Réveille-moi à temps
Pas trop tôt, pas trop tard / Juste lorsque le pipi s’annonce 

 

fleche Pour info :  http://alsa-immer.eu (Une petite mine d’or du dialecte alsacien ! Bravo Mireille pour ton travail ! Le contenu de ce site est écrit en alsacien, mais tout est traduit en français.)

 

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *