Expressions du Sundgau (2)

L’Alsacien trouve dans son dialecte, transmis de génération en génération, un vrai trésor de formules gaies ou graves ou de proverbes croustillants qui dénotent la sagesse de cette province et de ses habitants. Ces expressions donnent aux récits et aux anecdotes une saveur parfois sans pareille.

On sait, bien sûr, que les Alsaciens brillent par leur bon sens, par leur sens des réalités et par leur esprit narquois. C’est grâce à ses expressions typiques qu’il peut souvent dire, avec humour, ce qu’il pense sans trop s’attirer les foudres !

Ja, so sin m’r halt ! (Oui, nous sommes ainsi faits !).

Le Sundgau, cette région « sudiste » de l’Alsace avec ses routes sinueuses et gourmandes, est un « paradis terrestre, rude et secret, au parler guttural «  comme le disait Tony Troxler, poète originaire de Riespach.

dialecte-alsacien02

Voici quelques expressions typiquement de chez nous. On constate toute la philosophie et le bon sens de nos anciens.

Do geht eim s’Messer im Sack uf ! (Ici, le couteau s’ouvre tout seul dans la poche).
Un cri d’indignation, quand la coupe est pleine.

Das esch alles so na Sàch, wia a Schiesshüs ohna Dàch. (C’est une chose comme un WC sans toit).
Se dit quand la situation est affligeante.

Do esch Hopf un Màltz verlora. (Ici, le houblon et le malt est perdu).
Il n’y a plus rien à faire, la situation est inextricable.

D’Manner han immer Racht un d’Fraua nia Unracht. (Les hommes ont toujours raison, mais les femmes n’ont jamais tort).
Et ainsi on ne vexe personne …

Wenn einer nema seht, brücht’r nur hirote, d’Auga gehn em dann uf. (Quand quelqu’un est aveugle, il n’a qu’à se marier, ses yeux s’ouvriront).
Voilà la logique bien sundgauvienne.

E güet elsasser Wi isch besser as a Tritt vom a Esel. (Un bon vin d’Alsace est meilleur qu’un coup de pied d’un âne).
Il faut dire qu’on n’a jamais cracher sur un bon petit vin !

S’Wasser lauft eim zum Mühl üs. (L’eau vous coule de la bouche).
Littéralement, on en salive.

Wertsch so alt wia a Kua, lehr’sch immer no d’r zua. (Même aussi vieille qu’une vache, tu apprendras encore).
Il n’est jamais trop tard pour apprendre !

S’hàlwa Mattla esch scho lang gmaït. (La moitié du pré est fauché).
La première moitié d’une vie est passée depuis belle lurette et la vieillesse s’annonce.

Er geht im alte Hüffa züa. (Il se dirige vers le vieux tas).
Il devient trop vieux …

dialecte-alsacien03

fleche Pour info :  http://alsa-immer.eu (Une petite mine d’or du dialecte alsacien ! Le contenu de ce site est écrit en alsacien, mais tout est traduit en français.)

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *