Le mois de juillet

Le mois de juillet est synonyme de vacances. C’est aussi le mois de l’exode estival en direction du sud, région présumée moins pluvieuse et surtout plus chaude.

L’année romaine commençant au 1er mars, le mois de juillet occupait le cinquième rang et s’appelait quintilis (cinquième). En l’an 44 avant J.C. (année de la mort de Jules César), Marc-Antoine a voulu honorer la mémoire du grand Jules en appelant ce mois julius, dont nous avons fait juillet.
Dans le calendrier républicain, le 19 de ce mois finit messidor et commence thermidor (du grec chaud, chaleur).
Mois faste pour les fêtes nationales : le 1er au Canada, le 4 aux Etats-Unis, le 5 en Algérie, le 14 en France et le 21 en Belgique.
fioriture-200

La météo de juillet

 

Été 1432 : été pourri, grêle, orages en juin. 24 jours de pluie en juillet. Fin d’été chaud.

Été 1473 : été caniculaire, sécheresse extrême, feux de forêts. Raisin mûr le 8 juillet. Vendanges à Dijon le 29 août. Anneaux de croissance des arbres « ultradurs ».

Été 1596 : été pourri, froid et très pluvieux. Six semaines de pluies consécutives fin juin-juillet.

1870 : fortes chaleurs dans le Centre et le Midi, avec 38° à Toulouse, 40° dans les Landes et 41° à Poitiers.

1896 : Orages de grêle extrêmement violents sur une grande partie de la France. A Paris, le 26 juillet, un orage ravage la région du Jardin des Plantes. De nombreuses vitres sont brisées, de gros arbres sont déracinés et les fleurs sont totalement hachées.

1904 : vague de chaleur historique avec 39° en région parisienne, dans le Centre et les Pays de la Loire, et jusqu’à 43° à Montpellier.

1906 : des gelées sur le nord-ouest de la France, provoquant de graves dommages dans les plantations.

1er juillet 1907 : journée très fraîche avec 12,5° à Paris !

1918 : du 16 au 23 juillet, grande vague de chaleur, avec 37° à Belfort, 34° à Paris et 33° à Dunkerque.

1927 : du 1er au 8 juillet, temps automnal, pluie pendant plusieurs jours et la température se situe entre 12° et 15° sur presque toute la moitié nord de la France.

1976 : chaleur accablante et sécheresse, 38° en Aquitaine et 36° en Lorraine et Alsace.

1994 : le 14 juillet, des grêlons gros comme des balles de ping-pong s’abattent sur Lons-le-Saunier (Jura). Plus de 70000 impacts de foudre sont détectés sur l’ensemble de la France sont détectées le 28 juillet.

mois-juillet-03Le mois de juillet 2000 est extrêmement pluvieux, temps automnal, les vacanciers sont déprimés.

 

Dictions du mois de juillet

– Jamais en juillet sécheresse n’a causé la moindre détresse.
– Chaud juillet sur frais juin, peu de blé mais bon vin.
– Juillet sans orage, famine au village.
– Qui veut bon navet, le sème en juillet.
fioriture-200

Cela s’est passé en juillet …

mois-juillet-02
Le 12 juillet 100 avant Jésus-Christ, à Rome, naît Jules César. Consul en 59 avant JC il lève des légions et entreprend la conquête de la Gaule. Le récit de ses 8 années de campagne, « La guerre des Gaules », est un chef-d’œuvre de la littérature latine. Auréolé par sa gloire militaire, il rentre à Rome, écrase ses rivaux et obtient du Sénat la quasi-totalité des pouvoirs. Il réorganise l’administration et la rend plus efficace. Mais après 5 ans de pouvoir, il est assassiné. Son nom est resté dans le titre des anciens souverains : Kaiser (allemand) et tsar (russe).

4 juillet 1776 : des représentants des 13 colonies anglaises d’Amérique du nord proclament leur indépendance. Cette « Declaration of independence » débute par ces mots : « Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur ». L’anniversaire de cette proclamation est fête nationale aux États-Unis.

14 juillet 1789 : Les Parisiens prennent d’assaut la vieille forteresse de la Bastille. De ce jour date la fin de l’Ancien Régime et inaugure la Révolution française.

Déjà le 12 juillet, sur la place de la Concorde (anciennement place Louis XV), l’émeute enfle et la foule force les portes de plusieurs armuriers. Au matin du 14 juillet, des artisans et des commerçants se rendent à l’hôtel des Invalides pour chercher des armes. La foule fait irruption dans l’arsenal et emporte 28 000 fusils et 20 bouches à feu, mais il lui manque encore de la poudre. La rumeur prétendant que de la poudre aurait été entreposée à la Bastille, des émeutiers rugissent À la Bastille !. Il faut dire que le peuple a une revanche à prendre sur cette vieille forteresse médiévale dont la masse lugubre lui rappelle l’arbitraire royal…
Après une bataille intense et diverses péripéties, les émeutiers entrent dans la forteresse, lynchent plusieurs officiers et soldats. Le gouverneur de la Bastille, le marquis De Launay, est traîné dans les rues de Paris avant d’être décapité par un boucher.
À Versailles, le roi, Louis XVI, note dans son journal à la date du 14 juillet : « Rien ». Ce mot ne signifie que le résultat de sa chasse habituelle. Le soir, on l’avertit des évènements. Le roi s’exclame : « Mais c’est une révolte ! ». A quoi on lui répond : « Non, Sire, une Révolution …  »

2 juillet 1816 : la frégate « La Méduse » s’échoue sur un banc de sable, à 160 kilomètres des côtes africaines, avec 395 marins et soldats à son bord. Les officiers, les passagers et quelques marins se replient sur la chaloupe et les quelques canots. Mais 152 hommes doivent se contenter d’évacuer en construisant un radeau de fortune. Et au lieu de se rapprocher de la côte, les naufragés dérivent vers la haute mer. Le 17 juillet, enfin, seuls quelques quinze malheureux seront retrouvés vivants.
Un jeune artiste de 25 ans, Théodore Géricault, s’est inspiré de ce drame pour peindre ce chef-d’œuvre « Le radeau de la Méduse ».

19 juillet 1903 : Le premier Tour de France cycliste s’achève à Paris. Le vainqueur est Maurice Garin qui a pédalé un total de 94h 33 minutes à la vitesse moyenne de 26 km/h.

25 juillet 1909, Louis Blériot effectue la première traversée aérienne de la Manche. Ingénieur centralien enrichi dans la fabrication de phares automobiles, il consacre sa fortune à créer des prototypes d’avions.
Après 32 échecs, (on le surnommait le « roi de la casse ») il réussit la traversée de la Manche aux commandes de son Blériot XI, en 27 minutes.

16 juillet 1945 : première explosion atomique près de Los Alamos, dans le désert américain du Nouveau-Mexique. Cet essai en grandeur nature précède de trois semaines le largage d’une bombe atomique au-dessus de la ville japonaise d’Hiroshima.

Le 20 juillet 1969, à 21h17 (heure française), le module lunaire Eagle de la mission Apollo XI se pose sur la Lune, dans le cratère « mer de la Tranquillité ». L’astronaute Neil Armstrong annonce : « Houston, ici la base de la Tranquillité. L’Aigle a atterri ». Il débarque, suivi d’Edwin Aldrin. Michaël Collins, le troisième homme de l’équipage, poursuit le tour de la Lune dans la capsule Apollo.

 

Sources :
- La France pittoresque
- Herodote.net
- Meteo-villes.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *